mardi 1 novembre 2011

...le cavalier de l'ombre IV / V





j'ai laissé sur le sol mes armes
de chasseur
et tout mon silence durci sur le feu
nu contre le sol
je cherche à être la terre
le support de l'étoile du matin
je nais et je renais
dans la grotte vide
où nous tenons à peine
mais dis-moi comment
pouvons-nous être ensemble?
je touche avec douceur
la peau amie de tes lèvres
je souffle en toi avec ma bouche sans peur
le charbon
et la plume
la mèche de ton âme




                                                        Luis Mizon











.

4 commentaires:

  1. Ces photos (et les textes) inspirent mon imagination! Merci!
    Biz U.

    RépondreSupprimer
  2. on dirait que tu as retrouvé ton sable noir :)

    RépondreSupprimer
  3. une toute petite plaque...un bac à sable quoi!mon aire de jeu à moi que je surveille jalousemnt!! :-))

    RépondreSupprimer