vendredi 21 septembre 2012

...la foi

http://florence-arrighi.blogspot.com/
 
 
 
 
 







"c'est toucher
par moment
le plus brûlant de cette vie"

C. Bobin
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
.

6 commentaires:

  1. Le plus brûlant... et le plus piquant!

    Cette phrase est un magnifique oxymore par lequel Bobin fait ressentir à quel point la foi, qui est une illusion pour ceux qui ne l'ont pas, est éminemment actuelle et concrète - "toucher","brûlant" - pour ceux qui l'ont.

    Bien que j'aime énormément Bobin, je suis toujours embarrassé par le caractère absolu que sa foi donne à ses propos.
    Pour moi, "toucher par moment le plus brûlant de cette vie" n'est pas réductible à la foi, c'est accessible à ceux qui n'ont pas la foi, il n'y a donc pas équivalence ("c'est").
    Mais par essence, la foi, c'est ce qui répond au désir d'absolu de certains hommes.

    Dieu est le boson de Higgs qui ne peut qu'exister pour que le modèle standard de la physique des particules soit valide, que l'on ne connaît pour le moment que par la place qu'il est censé y occuper.
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Boson_de_Higgs

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "Dieu c'est ce que savent les enfant, pas les adultes." c.Bobin ;-)

      Supprimer
  2. c'est comme effleurer le divin que chacun porte en soi...

    RépondreSupprimer
  3. Manquerait-il quelque chose à ceux que "l'humain" comble pleinement ?
    Ne pourraient-ils "toucher par moment le plus brulant de cette vie"?

    Mais Bobin est un poète et à ce titre, il peut se permettre la licence d'employer un "c'est" qu'il conviendrait de relativiser dans un essai philosophique.
    Je dois admettre que quoi que j'en dise Bobin est l'auteur qui me fait le plus ressentir ce que peut être la foi pour quelqu'un qui l'a, et je l'apprécie beaucoup pour cela.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. c'est l'essentiel Franck, qu'il ne te mette pas à distance par l'unique évocation de Dieu, mais qu'au contraire il te rende vivant et perceptible ce que tu nommes le désir d'absolu qui ne te semble pas forcément necessaire à tous.

      Supprimer
    2. "Manquerait-il quelque chose à ceux que "l'humain" comble pleinement ?"
      non,pas plus qu'il ne manque quelque chose à la feuille, à la fleur, à l'arbre pour aller vers la lumière inexorablement.

      Supprimer